Etude terminée

Shutterstock

Caroténoïdes – alliés riches avec de nombreux bienfaits pour l’organisme

Les caroténoïdes – bons pour la santé, mais faiblement absorbés

Les caroténoïdes sont des composés organiques responsables de la coloration jaune, orange et rouge des fruits et légumes. Un exemple connu est le bêta-carotène, un précurseur de la vitamine A. De nombreuses études suggèrent que ces pigments ont des effets favorables sur la santé. Leur présence dans les tissus a été associée à un risque réduit de développer des maladies chroniques, telles que le diabète, les maladies cardiovasculaires, certaines maladies oculaires, ainsi que certains types de cancer.

Comme les caroténoïdes ne sont pas miscibles à l’eau, leur absorption reste assez faible, et dépend de leurs propriétés chimiques mais aussi de la composition des aliments ingérés simultanément lors d’un repas. Certaines combinaisons alimentaires pourraient influencer positivement l’absorption des caroténoïdes. On pense que les protéines pourraient être de bons candidats, vue leur propriété émulsifiante. Jusqu’à présent, l’effet de l'interaction entre les protéines et les caroténoïdes sur l’absorption de ces derniers n'a jamais été étudié de façon approfondie.

Étude CAROPROT – vers une meilleure absorption des caroténoides

C’est ce dont à quoi s’intéresse l’étude nutritionnelle CAROPROT - Caroténoïdes & Protéines. Elle vise à donner des indications pour un régime permettant une meilleure absorption des caroténoïdes. Ceci serait particulièrement bénéfique pour les sujets touchés par des problèmes gastro-intestinaux limitant la métabolisation des caroténoïdes, ou encore les personnes ne consommant pas assez de vitamine A issue de la viande, comme les végétariens, ainsi que les personnes vivant dans des pays peu industrialisés où la consommation de viande est relativement limitée.

Recherche de 24 volontaires

Nous cherchons 24 participants (hommes et femmes) en bonne santé, âgés entre 20 et 50 ans.

Autres critères d’exclusion :

  • IMC > 30 kg/m2.
  • Régime végétarien.
  • Traitement médical continu.
  • Consommation d'alcool (>2 verres/jour).
  • Tabagisme.
  • Intolérances ou allergies alimentaires.
  • Prise fréquente de compléments alimentaires.

Les participants devront se rendre au LIH, Strassen. Il faudra également suivre un régime faible en fruits et légumes riches en caroténoïdes durant l’étude.

L’intervention se compose de trois visites cliniques d’une durée d’environ 11 h chacune. Les sujets seront invités à manger un petit-déjeuner riche en caroténoïdes, en absence ou en présence de combinaison avec des protéines. Nous prélèverons ensuite des échantillons de sang et mesurer la concentration de caroténoïdes absorbés.

Avec votre accord, une collecte d'échantillons fécaux complets pourra être effectuée afin d’analyser la composition du microbiote intestinal et les métabolites des caroténoïdes contenus dans les selles.

Des participants sont acceptés jusque fin décembre 2020. Les participants sont rémunérés de 300€ à la fin de l’étude. Un bilan médical sera délivré gratuitement.

Contact

Si vous souhaitez participer ou avoir plus d’informations, merci de prendre contact avec l’équipe de recherche Nutrition & Health: nutrihealth@lih.lu ou +352 26 970 821.

Disclaimer: science.lu n'assume aucune responsabilité quant au contenu de cet article et de l'étude scientifique. Si vous avez des questions ou des soucis, veuillez contacter le coordinateur de l'étude.

Auteur: Nutrition and Health Group, Department of Population Health, Luxembourg Institute of Health (LIH)
Photo: Shutterstock

Aussi dans cette rubrique

LUXFICO
Recherche participants étude Comment les bactéries dans l'intestin humain changent-ils avec le régime alimentaire ?

L'étude LUXFICO (Luxembourgish Fiber Cohort) du Luxembourg Institute of Health étudie le lien entre la consommation de fibres alimentaires et le microbiome intestinal humain.

LIH
Étude sur le sommeil Étude nationale sur la qualité du sommeil pour mieux prévenir les maladies neurodégénératives

Une enquête en ligne est une première étape dans une nouvelle étude longitudinale qui vise à prévenir des maladies telles que la maladie de Parkinson.

Etude en ligne À quelle vitesse reconnaissons-nous les nombres dans différentes langues?

Comment les nombres en différentes langues sont-ils traités dans le cerveau d'enfants, d'adolescents et d'adultes multilingues? Une étude en ligne de l'Université du Luxembourg examine ce phénomène.