eau

(C) Shotshop

L’onde pure qui s’écoule de nos robinets doit déjà être évacuée quelques instants plus tard.

Issue du LIST, la start-up RTC4Water (voir encadré) développe une technologie intelligente pour gérer au mieux deux processus antagonistes : l’approvisionnement en eau potable et l’évacuation des eaux usées.

La gestion de l’eau s’assortit de processus d’une grande complexité. L’onde pure qui s’écoule de nos robinets doit déjà être évacuée quelques instants plus tard, après que nous ayons pris une douche, mis en marche la machine à laver ou encore rincé une salade. Un double défi pour les gestionnaires de l’infrastructure concernée, comme p.ex. des communes, puisque leur rôle oscille sans cesse entre distributeur et éliminateur d'eau. Cette dualité peut être source de nombreux problèmes que RTC4Water aide à désamorcer en optimisant le cycle de l’eau.

RTC4Water souhaite que la distribution et l’évacuation des eaux soient parfaitement adaptées aux besoins des usagers – si possible dans le monde entier. Concrètement, cela signifie qu’il faut assurer deux aspects : disposer en permanence de réserves suffisantes et minimiser autant que possible les pertes. Pour atteindre cet objectif, RTC4Water emploie une technologie qui a donné son nom à la jeune entreprise : le contrôle en temps réel ou Real Time Control (RTC). Le resultat: des processus rendus à la fois sûrs et efficaces par une automatisation ciblée.

Quel est l’avantage de cette approche ?

Le principe le plus révolutionnaire est celui du contrôle beaucoup plus fréquent de l’eau (qu’elle soit potable ou usée), toutes les dix minutes. Tandis que les réservoirs conventionnels sont des constructions en béton coûteuses et inertes, RTC4Water constitue une solution basée IT faisant appel à des capteurs et des valves pour rendre les réservoirs « intelligents » : ils sont à même de prendre des décisions et de s’associer pour réagir de manière autonome en cas de rupture de conduite, de fuite ou d’incendie.

Comment fonctionne le RTC ?

L’infrastructure de distribution ou d’évacuation est supervisée et optimisée : traitement numérique des données relatives aux zones les plus sensibles du cycle de l’eau, redéfinition des algorithmes, réadaptation constante des processus à la situation actuelle. Ainsi, le système évite le débordement des réservoirs lors de fortes pluies et assure le réapprovisionnement lorsque leur niveau est bas.

Ce système fonctionne-t-il déjà ?

La solution proposée par RTC4Water est déjà utilisée avec succès par de nombreuses communes luxembourgeoises, que ce soit de manière individuelle ou en communauté, pour réguler à la fois la distribution et l’évacuation des eaux. L’objectif de l’entreprise à moyen et long terme est de s’ouvrir à de nouveaux marchés, comme l’explique son PDG Alex Cornelissen : « L’eau est un thème d’avenir partout dans le monde, et nous pouvons contribuer à un meilleur approvisionnement en beaucoup d’endroits ».

Auteur: Sven Hauser
Photo: Shotshop

Infobox

RTC4Water en bref

RTC4Water a été fondée en 2014 par Alex Cornelissen, Georg Schutz et David Fiorelli. Après avoir développé leur système au LIST, ces trois chercheurs continuent de l’améliorer et de le commercialiser à l’échelle internationale dans le cadre de leur jeune entreprise. La start-up est basée au Technoport de Belval, ce qui lui permet de bénéficier de nombreux effets de synergie avec d’autres chercheurs et entreprises de l’économie de la connaissance. Plus d'infos sur le site internet de l'entreprise

Aussi intéréssant

Smart Schoul 2025 Former les citoyens du numérique de demain 

Comment inspirer les étudiants pour l’informatique ? Une réponse pourrait être le projet Smart Schoul 2025 de l’Universi...

Virtual Metabolic Human Database Une base de données regroupant les connaissances sur le métabolisme humain

Un consortium international mené par le Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) a développé une base de données...

Protection des données en biomédicine Les bonnes choses prennent du temps – et c’est justement ce que les patients n’ont pas !

La protection des données est un thème important, pas seulement sur Internet, mais aussi dans la recherche biomédicale. ...

Aussi dans cette rubrique

Technoport
Incubateur d’entreprises Technoport® Conseils en innovation destinés aux créateurs d’entreprises

Technoport® met ses bureaux, infrastructures et services s'étendant sur quelque 16 000 m2 à la disposition d’une sélection de start-up.

House of Biohealth Labos, bureaux et expertise pour les entreprises de la biomédecine

Le Luxembourg veut se placer en tête du peloton en matière de biomédecine en misant sur la recherche et les entreprises innovantes. Ces dernières trouvent à la House of Biohealth l’espace nécessaire.

FNR
Innovation Hub Dudelange Un incubateur de start-up au caractère vert

L’ancien site industriel de Neischmelz, à Dudelange, fait l’objet d’un projet de reconversion en profondeur pour devenir un éco-quartier – incubateur pour start-ups inclus.

FNR
Start-up Realab L’hypnose en réalité virtuelle, nouvelle stratégie de lutte contre le stress

Pour développer des stratégies alternatives de lutte contre le stress à l’aide de l’hypnose VR, la start-up Realab collabore avec le RBS - Center fir Altersfroen.

FNR