(C) shotshop

Tous les trois ans, le test PISA est effectué. Pour quelques jours, la performance médiocre du Luxembourg est discutée dans les média, avant de passer à un nouvel ordre du jour. C’est dommage! Car en effet, le but de l'exercice du test Pisa vise à contribuer à une amélioration efficace du système scolaire, tout en identifiant ses faiblesses. La seule et véritable préoccupation des acteurs repose sur des efforts durables de la demande. Une raison suffisante d’en parler aussi entre les tests.

Par exemple de la langue maternelle : Les élèves germanophones – à savoir, ceux qui parlent le luxembourgeois ou l’allemand à la maison, obtiennent généralement de meilleurs résultats. Ceci s’applique du moins aux matières examinées dans le cadre du test PISA 2012, à savoir, les mathématiques, la lecture et les sciences naturelles. Du rapport national PISA ressort également très clairement, que cela ne signifie pas que les membres de ce groupe linguistique soient plus doués. En effet, les raisons sont bien plus complexes.

La langue maternelle en tant que langue scolaire facilite les choses

Ainsi, les „germanophones“ ont l’avantage que leur langue maternelle soit la langue scolaire la plus répandue à l’école primaire ainsi que dans les classes de l’école secondaire (voir Info box). De la même façon, ce n’est pas un hasard si les performances des élèves parlant français se rapprochent le plus de celles des germanophones. Le français est également l’une des langues scolaires parlées. En outre, les élèves peuvent choisir entre des versions d’évaluation dans le cadre du test PISA en langue française ou allemande.

En revanche, les filles et les garçons parlant une langue du Balkan ou le portugais ont davantage de difficultés dans le système scolaire actuel. Ils ont, par exemple en sciences naturelles, un retard de 84 points PISA – ce qui correspond pratiquement à deux ans de scolarisation (voir Info box). Il convient toutefois de noter que le facteur de la langue maternelle n’est pas à analyser de manière isolée, mais dans le contexte du cadre socio-économique.

Désavantages socio-économiques : des conséquences fatales

Toute conclusion populiste serait donc erronée. Car les différences de performances, en partie exorbitantes, n’ont rien à voir avec l’intelligence. Les résultats nationaux montrent, par exemple, qu’en dehors du contexte linguistique, les différences de performances en mathématiques concernant les enfants portugais disparaissent totalement et auraient même tendance à tourner en leur faveur.

Il ressort également du rapport national que des déficits linguistiques entrainent souvent une mauvaise interprétation des données des problèmes, par exemple en sciences naturelles. "Cela montre tout à fait clairement que la langue influence toute la carrière scolaire", dit Prof. Romain Martin de l’Université du Luxembourg, qui est un des coordonnateurs du  test au Luxembourg. „Le fait que beaucoup d’enfants qui parlent une langue du Balkan ou le portugais vivent dans une situation socio-économique moins favorable, montre que les inégalités se constituent très tôt dans la vie. De là, que nous avons analysé ce facteur de manière profonde en 2012.  

Un problème fondamental dans le pays d‘immigration

 „Défavorisés d’un point de vue socio-économique“, cette catégorie a été définie selon plusieurs critères : un statut professionnel modeste des parents, un niveau de prospérité moins élevé, une qualité d’accès inférieure à des biens culturels et ressources éducatives – par exemple, calculatrices, lexiques, bureau, etc. Ces observations font apparaître des conséquences défavorables dans notre pays, qui sont également significatives si l’on compare le Luxembourg à l’échelle internationale : en matière de différences des performances, il se situe dans le dernier tiers du classement (en sciences naturelles et lecture), respectivement dans la moyenne inférieure (en mathématiques). Romain Martin : „Quand on discute le niveau des élèves luxembourgeois, il faut aussi parler de l’aspect socio-économique.“.

Auteur: Sven Hauser
Photo @ shotshop.com

 

Infobox

Le Test PISA

 

Le Test PISA (Programme for International Student Assessment) sont effectués par l’OECD depuis 2000. Tous les trois ans, l’efficacité des élèves en matière de lecture, mathématiques et sciences naturelles est comparée. Sont respectivement analysées les tranches d’âges des 15 ans, et ce dans les 34 pays OECD ainsi que dans 31 autres pays partenaires. Les résultats pour le Luxembourg se trouvent dans le rapport national PISA 2012. (http://www.men.public.lu/catalogue-publications/secondaire/etudes-internationales/pisa-2012/PISA-2012.pdf). Les résultats sont indiqués en points, 48 points correspondent au savoir et compétences acquises pendant une année scolaire. 

 

Aussi intéréssant

My research in 90 seconds Schreiben in einer Fremdsprache – Schwierigkeit oder Chance?

Ist Mehrsprachigkeit mehr Herausforderung oder kann sie Quelle für Erfolg und Weiterentwicklung sein? Damit befasst sic...

La langue influence les processus mathématiques Le cerveau multilingue calcule différemment selon la langue utilisée

Le cerveau multilingue calcule différemment selon la langue utilisée. Ceci est le résultat d'une étude récente de l'Uni...

Spezifesch Sproochentwécklungsstéierung (SSES) Wat as eng SSES a wat si Problemer bei der Diagnose?

LEARN erklärt eis wat eng spezifesch Sproochentwécklungsstéierung (SSES) as, wéi se diagnostizéiert gëtt a wat d’Ursaac...

Aussi dans cette rubrique

Santé mentale Impact de l'adversité en début de vie sur la santé mentale plus tard dans la vie

De nouvelles connaissances sur les effets à long terme d’une séparation des parents ou d’une adoption sur la santé mentale soulignent qu'il faut offrir un soutien aux enfants concernés.

Projet COVID-Kids La satisfaction de vie et le bien-être des enfants à l’épreuve de la pandémie

Les enfants et adolescents sont durement touchés par les changements liés à la pandémie du coronavirus. Le projet COVID-Kids s’est intéressé aux conséquences de la première vague sur eux.

FNR Awards 2020 Pour des vidéos sur la mise en œuvre de l’éducation plurilingue pour jeunes enfants

Claudine Kirsch et Simone Mortini de l'Université du Luxembourg reçoivent un prix pour une innovation basée sur une recherche exceptionnelle.

psychologische auswirkungen
Etude COVID-19 Quels sont les effets psychologiques du « social distancing » ?

Participez à cette étude et aidez les chercheurs à mieux comprendre l'impact de la crise corona sur la psyché de la population au Luxembourg et dans les pays voisins.