© scienceRELATIONS

Portrait vidéo de Thomas Schmidt

Des circuits intégrés pour ordinateurs plus puissants et des nanotubes-capteurs : l’objectif du physicien Thomas Schmidt à l’Université du Luxembourg.

Améliorer les circuits intégrés des ordinateurs est un objectif qui sera atteint à force de temps et surtout d’expertise. Avec le soutien du programme ATTRACT du Fonds National de la Recherche, Thomas Schmidt apporte depuis 2015 une contribution de taille à la recherche dans un domaine relativement méconnu.

Entre le monde microscopique et macroscopique

Thomas Schmidt est spécialiste de physique mésoscopique, c’est à dire celle qui étudie les systèmes de dimension intermédiaire, entre le microscopique (les atomes, molécules) et le macroscopique (ce qui peut être vu à l’œil nu).

Les systèmes mésoscopiques suivent les lois de la mécanique quantique (les objets se comportent d’une part comme des particules, d’autre part comme des ondes) mais également en partie les lois de la physique classique (la position d’objets dans l’espace et le temps peut être déterminée et calculée de manière précise).

Ceci rend les systèmes très fascinants, mais également difficiles à comprendre de manière intuitive. Mais on peut comprendre la mécanique quantique très bien en termes de mathématiques.

Utiliser des propriétés particulières de matériaux

Grâce aux mathématiques, Thomas Schmidt développe des propositions, comment on pourrait utiliser certains matériaux de manière optimale p.ex. pour des circuits électriques, des transistors ou des capteurs.

Deux exemples importants sont les nanofils ou les nanotubes de carbone, qui ont un diamètre jusqu’à 100 000 fois plus petit que celui d’un cheveu humain. Plus de détails dans le portrait vidéo.

Auteur : Sven Hauser
Éditeur : Michèle Weber (FNR)
Vidéo : scienceRELATIONS

Infobox

ATTRACT:  Pour que chercheurs et recherche évoluent ensemble

 

Le nom du programme ATTRACT du Fonds National de la Recherche (FNR) n’aurait pas pu être mieux choisi – car ATTRACT est attractif pour tous les participants: Grâce à ce programme, ces jeunes chercheurs peuvent évoluer au sein du pôle de recherche Luxembourg, des instituts ont accès aux collaborateurs talentueux, et le pôle de recherche confirme, grâce à des nouveaux résultats de recherche, sa réputation internationale. 

 

 

Aussi intéréssant

Rätsel aus dem Alldag Wou kënnt metallesche Geroch hier?

Firwat richen eigentlech eng Mënz oder aner metallesch Géigestänn wéi zum Beispill e Schrauweschlëssel oder Dierklensche...

FNR
Comme par magie Bougez une paille sans la toucher !

Essayez de faire tourner une paille au dessus d’une bouteille sans la toucher !

FNR

Aussi dans cette rubrique

Avancée scientifique exceptionnelle FNR Awards 2021 : Un pas vers des systèmes de refroidissement plus efficaces et plus respectueux de l'environnement

Une équipe de chercheurs en sciences des matériaux du Luxembourg Institute of Science and Technology a reçu un prix pour un record du monde.

Portrait Danièle Waldmann
Femme ingénieure Vers des bâtiments écologiques

À UL, Danièle Waldmann a contribué à la création du département de la construction en dur et du génie civil. Elle y mène actuellement des recherches sur la durabilité dans le secteur du bâtiment.

Ultra-légères et extrêmement résistantes Mise au point et essais de nouvelles structures pour les composants aéronautiques et aérospatiaux

Plus un produit est lourd dans l’espace, plus son transport est coûteux. C’est précisément sur ce problème que se penche le nouveau laboratoire de recherche commun du LIST et de l’entreprise Gradel.

People Counter
IEE People Counter Un capteur 3D avec logiciel spécial Covid-19 afin de faciliter le respect des restrictions de contact dans les magasins

Combien de personnes se trouvent dans le magasin à un moment donné ? Et combien de personnes peuvent encore entrer ? Le People Counter de l'IEE a la réponse.

IEE