FJSL

« J'adore les sciences. Mais chaque fois que j'essaie de m'informer sur un sujet, les articles sont soit tellement faciles ou soit trop compliqués. Alors, j’ai le choix entre ne rien apprendre ou ne rien comprendre. » Théophile De Moncuit a 12 ans et il a un problème que nombreux passionnés de sciences de son âge rencontrent : Le public cible des médias vise soit les enfants, soit les adultes. Les adolescents sont tout simplement oubliés, déplore Théophile.

Ennui confiné

C'est ainsi que l'élève de l'École Européenne décide de prendre les choses en main. Son idée se concrétise lors du premier confinement en mars 2020. Après ses cours en distanciel et ses devoirs à domicile, il lui reste encore un peu de temps libre qu'il consacre à développer sur son site web. Autodidacte, il acquière le savoir-faire nécessaire sur YouTube.

« Au début, j'ai essayé de créer mon site web sur Wordpress. Or, j'ai rapidement atteint mes limites. Mais il existe aujourd'hui de bonnes applications qui facilitent le développement de sites web », explique l’adolescent. Moins d'un mois plus tard, il publie son premier article, sur l'évolution des grenouilles. S’en suivront sur la biologie cellulaire et la physique élémentaire.

Tout est bien si le sujet est bon ?

Depuis plus d'un an, Théophile enquête sur les mystères du monde : Qu'est-ce que la matière noire ? Le vide existe-t-il ? Les IA dépasseront-elles notre intelligence ? Selon lui, pour qu'un article soit bon, le sujet doit être captivant. Le texte : court. Les phrases : concises. Les faits : précis.

Afin d'impliquer le lectorat de Kidado Sciences de manière ludique, la majorité des articles sont munis d'un quiz. Ainsi, les connaissances nouvellement acquises peuvent être vérifiées directement après la lecture. Cela plaira-t-il aux adolescents qui, sont déjà assaillis d'examens à l'école ? C’est ce que s’est demandé Théophile au début. « Mais en fin de compte, les tests de connaissance marchent plutôt bien avec les lecteurs. Souvent, les étudiants les utilisent même pour se préparer aux cours », répond-t-il.

Kidado Sciences, un homme-orchestre

Toutefois, le lycéen de 12 ans est conscient que sa génération n’est pas la plus fervente de lecture. C'est pourquoi il produit maintenant des formats audios de ses textes. Les articles, les quiz, les podcasts – on pourrait presque dire que Kidado Sciences est un homme-orchestre. Mais pas pour très longtemps.

Théophile veut inviter ses amis pour enregistrer les podcasts ensemble. Et des scientifiques seront également les bienvenus pour rendre son média encore plus professionnel. Un jour, il aimerait filmer ses interviews. Car l'élève sait, par sa propre expérience, que YouTube est la plateforme idéale pour un journalisme scientifique adapté aux jeunes.

Quand la Bretagne devient source d’inspiration

La soif de connaissances du jeune inventeur saute littéralement aux yeux. Le mur de sa chambre est couvert d'autocollants de coléoptère, car il « adore les insectes ». C’est sur la côte Atlantique que s’est développée sa fascination pour la nature. Dans son enfance, il passait ses vacances chez ses grands-parents en Bretagne. Retourner des pierres dans le jardin et creuser dans les vasières a ainsi éveillé sa curiosité.

Théophile veut partager sa passion avec d'autres. D'où l'idée de développer un média pour les adolescents de son âge. Parce que ce sont des sujets d'une importance primordiale, surtout pour sa génération. « La science devrait améliorer la société et simplifier nos vies. Et par là, je ne veux pas dire inventer des canapés de plus en plus confortables ! », plaisante le luxembourgeois.

Eh oui ! La recherche demande des efforts. Il faut parfois se salir les mains en retournant des pierres, mais aussi s’informer pendant des longues heures. Or, si Théophile investit autant de temps dans son nouveau média, c’est qu’il est convaincu que la science aidera l'humanité à se sortir de ses crises. Et il n’est pas le seul ! Puisque le jury du Concous National Jonk Fuerscher de la Fondation Jeunes Scientifiques Luxembourg (FJSL) a été absolument convaincu par son idée. Qui sait, peut-être qu'un jour, une coopération entre science.lu et Kidado Sciences verra le jour. ;-)

Autor: Leonardo Kahn
Editor: Michèle Weber (FNR)

Aussi intéréssant

Science Writing Competition 2021 Discover the winners of the writing competition „Research is Everywhere“

Following the launch of the first Science Writing Competition by the University of Luxembourg in June 2021, the Jury con...

Programmer et bien plus encore Kids Life Skills a.s.b.l. enseigne les compétences numériques, la programmation informatique et la pensée logique

Cette organisation à but non lucratif propose des ateliers structurés destinés aux enfants âgés de 4 à 13 ans à la PwC's...

FNR ATTRACT Fellow Pedro Cardoso-Leite Les jeux vidéo peuvent-ils favoriser un apprentissage plus efficace ?

Pedro Cardoso-Leite et son équipe étudient les aspects positifs des jeux vidéo sur les processus d‘apprentissage. Les e...

Aussi dans cette rubrique

Science Writing Competition 2021 Tracking Air Pollution in Luxembourg from Land & Space

A world first, researchers combine advanced satellite capabilities with newly invented mobile sensors atop Luxembourg buses to monitor and collect countrywide data on air pollutants.

Demodex mite
Science writing competition 2021 Skin parasites: Your face crawls with life – literally

You are probably familiar with mites, tiny organisms living unnoticed in the dust. Their close cousins, the Demodex mites, usually go unnoticed too. Except that they live on your face.

Spiderman
Science Writing Competition 2021 Pourra-t-on un jour escalader les murs comme Spiderman ?

Pour escalader un mur, les mains d’une personne doivent y adhérer avec une force qui puisse supporter son poids mais ensuite se décoller facilement. Existe-t-il un adhésif qui répond à ces exigences ...