LIST

Guillaume Lamblin, chercheur au Luxembourg Institute of Science and Technology

John Goodenough, Stanley Whittingham et Akira Yoshino ont aujourd’hui été récompensés avec le prix Nobel de chimie pour le développement de la batterie au lithium.

« Les batteries lithium-ion sont utilisées dans le monde entier pour alimenter les appareils électroniques portables que nous utilisons pour communiquer, travailler, étudier, écouter de la musique et rechercher des connaissances. Les batteries au lithium ont également permis le développement de voitures électriques à longue portée et le stockage d’énergie provenant de sources renouvelables, telles que l’énergie solaire et éolienne », explique le communiqué de presse officiel du comité de sélection du prix Nobel.

Guillaume Lamblin, chercheur dans l’équipe de recherche sur les nanomatériaux au Luxembourg Institute of Science and Technology, a commencé en septembre 2019 un projet de recherche en partenariat avec l’industrie pour développer des nouvelles batteries au lithium en 3D à base de membranes de silicone poreuses.

Guillaume Lamblin, qu’est ce que vous pensez, est-ce que le prix Nobel est mérité?  Pourquoi?

Le prix Nobel récompense à ma connaissance des inventions dont l’impact sociétal est très important. Le moins que l’on puisse dire est que dans le cas des batteries au lithium tout un chacun est capable d’apprécier dans sa vie quotidienne le changement que cette invention a produit : on ne peut en effet que constater l’omniprésence des systèmes électroniques portables (GSM, tablettes, ordinateurs portables etc.).

Le développement de ces technologies n’aurait pas été possible sans les inventions de Akira Noshiro, John B. Goodenough et Stanley Whittingham. Donc oui, il me semble que le prix Nobel est mérité !

Dans votre projet de recherche actuel, vous envisagez de déveloper des nouvelles batteries au lithium 3D. Est-ce que vous pouvez expliquer quelle est la difference entre batteries au lithium usuelles et ceux en 3D?

Les matériaux utilisés dans les batteries conventionnelles sont disposés sur des supports conducteurs en deux dimensions. Or on cherche évidemment à toujours obtenir le plus d’énergie possible sur des dimensions les plus petites possibles.

Une manière d’augmenter l’énergie de ces batteries tout en réduisant leurs dimensions (dimensions micro- voire nanométriques) est d’augmenter la surface spécifique sur lesquelles ces matériaux sont disposés. Par exemple en les déposant sur des supports dont la surface géométrique est identique à celle des supports 2D usuels mais qui sont texturés en trois dimensions et qui au final présentent donc une surface plus importante !

Quels seraient les domaines d’application et les avantages de ces nouvelles batteries ?

Les domaines d’application sont les mêmes que ceux des batteries usuelles (automobile, électronique, aérospatiale etc.) mais nous espérons produire des batteries avec des densités d’énergie plus importante que ce qui se fait actuellement.  La technologie sur laquelle nous travaillons permettrait en plus un bon en avant en ce qui concerne la sécurité de ces batteries !

Alors, quand est-ce votre nouvelle batterie au lithium va recevoir le prix Nobel?

La question ne se pose pas vraiment à notre niveau de recherche je pense et ça n’est absolument pas une question qui me préoccupe ! Je serais franchement déjà très content que le LIST arrive à mettre au point des batteries plus sûres et plus puissantes pour des tailles/poids plus petits et contribuer ainsi un peu à notre niveau à la lutte contre le réchauffement climatique !

Auteur: Michèle Weber (FNR) et Guillaume Lamblin (LIST)
Photo: LIST

Vous voulez savoir plus sur le prix Nobel 2019? Voici le lien vers le communiqué de presse complet (en Anglais)

 

Auch interessant

Science Writing Competition 2021 Werden wir eines Tages Wände hochklettern wie Spiderman?

Damit ein Mensch an einer Wand emporklettern kann, müssen seine Hände mit einer Kraft an der Wand haften, die sein Gewic...

Weihnachtsexperiment Bastele einen Stern mit Zahnstochern!

Mit diesem kleinen Science-Trick könnt ihr die Gäste auf eurem Weihnachtsessen begeistern!

FNR
pH-Indikator Unterscheide Säuren und Laugen mit Hilfe von Rotkohlsaft

Chemiker nennen Stoffe wie Rotkohlsaft Indikator. Indikatoren ermöglichen es festzstellen, ob eine Flüssigkeit eine Säu...

Auch in dieser Rubrik

Ultraleicht und extrem belastbar Entwicklung und Erprobung neuer Strukturen für Bauteile in der Luft- und Raumfahrt

Je schwerer ein Produkt für den Weltraum ist, desto teurer ist auch der Transport. Genau dort setzt das neue gemeinsame Forschungslabor von LIST und dem luxemburgischen Unternehmen Gradel an.

IEE People Counter Kontaktbeschränkungen im Geschäft: Ein 3D-Sensor mit spezieller Covid-19-Software hilft dabei

Wie viele Menschen sind im Geschäft, wie viele dürfen noch rein? Der People Counter von IEE weiß es genau.

IEE
Simon Bulou
Forschung am LIST: Wie sieht die Zukunft aus? Plasma: Der vierte Aggregatszustand und seine Einsatzmöglichkeiten

Mit Hilfe von Plasma lassen sich Materialien mit besonderen Eigenschaften ausstatten. Was dabei alles möglich ist, erklärt LIST-Forscher Simon Bulou.

Emmanuel Defay
Forschung am LIST: Wie sieht die Zukunft aus? Das Smartphone von morgen: Nicht nur sehen und hören, sondern auch fühlen

LIST-Materialforscher Emmanuel Defay forscht gemeinsam mit Kollegen an sogenannten piezoelektrische Anwendungen, mit denen die Handy- und Tablet-Nutzung revolutioniert werden könnte.