Article de Patrice Caire, chercheuse au SnT

Nous avons tous des proches qui, à cause d'un accident, d'un handicap, d'une maladie, ou tout simplement en vieillissant, perdent leur autonomie. Comment leur venir en aide en leur permettant de rester chez eux?

C'est le problème que je me pose. Ensemble avec Katja Safronova, mon étudiante, nous travaillons à programmer un robot qui pourrait aider ces personnes dans leur vie de tous les jours.

A travers notre recherche dans le domaine des technologies de l'information et de la communication, nous travaillons à intégrer un robot de service dans la trame journalière d'une personne âgée.

Les robots, ces compagnons qui nous veulent du bien.

En effet, lors d’un projet en cours ensemble avec mon collègue Gregory Nain, nous avons déjà reconstitué un appartement dans lequel des objets sont reliés entre eux par internet : p.ex. des caméras à distance, et de nombreux détecteurs tels des détecteurs de mouvements, d'ouverture et de fermeture des portes, et de qualité de l'air communiquent entre eux pour récolter des informations, les relier et permettre de mesurer les différents éléments nécessaires à une vie saine.

La robotique, cette science des machines automatiques et des robots, peut aussi apporter des solutions en venant en aide aux personnes dépendantes, par exemple, en transportant des choses dans la maison, en surveillant que la personne n'a pas de malaise, et en appelant les secours si cela se produit.

Comment un compagnon robot peut-il aider ma grand-mère?

Prenant le cas assez courant où une personne âgée tombe par terre alors qu'elle se trouve seule chez elle, et qu'elle ne puisse plus se relever. Nous voulons utiliser les services d'un robot de compagnie pour lui venir en aide. C'est un robot humanoïde Nao qui mesure 58 centimètres, et pèse 4, 3 kilogrammes. Je l'ai nommé Niloo et il peut accomplir des tâches complexes et interagir avec des humains.

En cas d'alerte, Niloo est programmé pour partir à la recherche de la personne. Il se déplace dans l'appartement grâce à une carte en 2 dimensions qu'il garde en mémoire. De plus, sa fonctionnalité de détection d'obstacle lui permet d'éviter les meubles et les objets sur son chemin. Lorsque Niloo détecte la personne au sol, il envoie un email, et un SMS à un proche pour l'avertir et lui demander du secours. Il envoie le plus de données possible, telles des photos de la scène, et des données biométriques.

Un robot a domicile pour une meilleure qualité de vie.

Les robots de compagnie tels Niloo peuvent rendre de grands services pour l'exécution de tâches répétitives et de surveillance. Je pense que l'aspect sympathique de Niloo est aussi sécurisant pour les personnes. De plus, il ne remplace en aucun cas les humains, mais contribue à améliorer notre qualité de vie.

Auteur: Patrice Caire, associée de recherche en informatique au centre Interdisciplinaire SnT de l'université du Luxembourg, équipe SerVal

Infobox

À propos de la rubrique "Vos projets scientifiques"

 

Sous la rubrique “vos projets scientifiques, vous pouvez publier et faire connaitre votre propre projet scientifique, peu importe votre âge, que vous soyez une personne privée, enseignant, éducateur, chercheur, un groupe ou encore une association. Pour cela, rien de plus simple : cliquez sur « publier projet » et chargez votre texte, vos photos et/ou vidéos. Nous nous réjouissons de découvrir vos projets passionnants !

Remarque : science.lu décline toute responsabilité quant au contenu de cette rubrique.

 

 

Aussi intéréssant

Bande dessinée Quand les robots remplaceront-ils les chauffeur-e-s de taxi?

Vingt-deux doctorant·e·s de la Doctoral School in Science and Engineering (DSSE) se sont réuni·e·s pour apprendre à comm...

Intelligence artificielle Le jour où le prix Nobel sera remis à un robot

Cet objectif est à portée de main grâce à l’inventivité humaine. C’est du moins ce que déclare Hiroaki Kitano lors d’un...

FNR
Meet the scientists Miguel Olivares, Robotics Engineer

Recherche à des fins civiles sur les drônes: Comment des appareils de vols non habités peuvent-ils, p.ex. pour des acti...

Aussi dans cette rubrique

Journée mondiale Alzheimer 2021 Quatre vidéos explicatives sur la démence

Qu’est-ce qu’une démence ? Que faire après ce diagnostic ? Comment en mieux rester en relation avec une personne atteinte de démence ? Pourquoi les proches de cette personne jouent-ils un rôle-clé ?

Dépistage néonatal Recherche systématique de maladies chez les bébés

Grâce au dépistage néonatal, des maladies rares mais graves sont détectées de manière précoce au LNS. Cela permet d'éviter ou au moins de limiter les conséquences négatives.

LNS
D'intelligence artificielle CoLive Voice : Reconnaître les maladies graves par la voix

Dans le cadre d'une étude de santé numérique unique en son genre, le LIH souhaite identifier des biomarqueurs vocaux pour les maladies chroniques et infectieuses à l'aide d'enregistrements vocaux.

LIH
Nouvelle approche d'immunothérapie L'allergie au chat : des niveaux élevés d'adjuvant renforcent la tolérance immunitaire et atténuent les symptômes allergiques

Des chercheurs du LIH ont proposé une nouvelle approche thérapeutique pour traiter l'allergie sévère au chat qui pourrait éliminer les caractéristiques essentielles de l'allergie.

LIH