Luxembourg United: une équipe nationale de football composée entièrement de robots

01.07.16

SnT
University of Luxembourg
Imprimer cet article
Une équipe de robots pourrait-elle battre l'équipe humaine championne du monde de football en 2050?

Alors que l'Euro 2016 en France entre dans la phase des quarts de finale, un championnat de football annuel très différent se déroule en Allemagne : les joueurs mesurent à peine 60 cm et leurs mouvements sont encore très lents, mais ils sont d’autant plus adorables !

Au RoboCup 2016, le championnat du monde de football robotique, des équipes composées de 6 robots humanoïdes NAO poursuivent un tournoi tout comme celui des humains. Il s’agit d’un projet de recherche global qui a pour but d’avoir en 2050 une équipe de football robotique autonome qui va battre le champion du monde de football humain.

Patrice Caire, informaticienne à l’Université du Luxembourg et experte en intelligence artificielle (IA) et robotique travaille fébrilement sur la participation future du Luxembourg. Hier, elle a présenté son projet au forum d’innovation Mind & Market à la Maison du Savoir à Esch-Belval, car le projet de recherche nécessite encore de soutien financier et d’expertise. Envie d’être sponsor de l’équipe nationale de football robotique ? Alors contactez Patrice Caire ici.

Patrice Caire, d’où vient la motivation de créer Luxembourg United, votre équipe de football robotique ?

D’abord, le projet offre l’opportunité d’appliquer les techniques d’IA sur la robotique par le biais du jeu.

Deuxièmement, le projet est basé sur la coopération entre robots, et entre robots et humains. C’est un sujet de recherche fondamentale avec beaucoup d’applications et d’ailleurs le sujet de mon équipe de recherche, le Social Robotics Lab. J’espère rendre l’informatique plus attrayant pour les étudiants avec ce projet, car nous aurons à l’avenir besoin de plus de main-d’œuvre qualifiée dans ce domaine.
Et finalement, le RoboCup représente l'un des grands défis de la robotique et de l'IA. Nous voulons y apporter notre contribution!

Est-ce réaliste, le but du RoboCup?

Absolument. 34 ans, c’est beaucoup de temps en informatique. ENIAC, le premier ordinateur, a été développé dans les années 40 et en 1996, l’ordinateur d’échecs Deep Blue a gagné contre le champion du monde d’échecs de l'époque Garry Kasparov. Je suis convaincue que nous aurons en 2050 des robots flexibles et intelligents capables de réaliser ce défi. Et il y aura de plus en plus de robots dans notre vie quotidienne. Les robots sont les smartphones de demain !

Ce serait en effet impressionnant. Comment de tels robots pourraient-ils nous assister dans notre vie quotidienne ?

Il y a beaucoup d’applications, p.ex. des robots qui accueillent les gens dans le banques ou les musées, des médiateurs entre patients et médecins qui peuvent assister les personnes âgées à la maison, ou encore des robots qui peuvent exécuter des opérations de sauvetage. Pour toutes ces fonctions, les robots doivent être capable de coopérer entre eux et avec les humains.

De quoi a l’air votre équipe actuelle de robots et qu’est-ce qu’elle peut déjà faire ?

Notre équipe est prête! Elle est composée de 4 joueurs, 1 gardien et 1 coach. Il s’agit de petits robots humanoïdes Nao de 58 cm de taille, qui sont interactifs et très amicaux. Durant les tournois, tous les robots de cette ligue sont du même type, mais chaque équipe de recherche utilise ses propres logiciels et algorithmes.

Nos joueurs sont programmés de façon à ce qu'ils puissent se percevoir les uns les autres et sachent où ils se trouvent. Ils peuvent localiser le ballon et calculer la direction du ballon après lancement. Le gardien est bien sûr programmé de manière différente. Le coach se trouve en dehors du terrain et doit être assis juste à côté; il est le seul qui ait une vue d’ensemble du terrain et des joueurs avec lesquels il peut communiquer des décisions stratégiques. 

Communiquer – cela veut dire qu’il crie comme un coach de football humain ?

Non, ces robots joueurs ne se "parlent" pas. Ils communiquent en utilisant le réseau WiFi. Et pour la perception de tout ce qui est visuel, ils disposent de deux caméras installés entre leurs yeux et à la hauteur de leur bouche.

En ce qui concerne les logiciels, nous avons commencé par modifier et à intégrer dans nos programmes des modules existantes (disponibles librement en Open Source). Nous utilisons aussi nos propres logiciels développés pour d’autres projets de recherche et développons de nouveaux algorithmes.

Quels sont les prochains pas?

Nous espérons trouver des partenaires qui pourront nous donner un boost financier. Nous avons encore besoin de robots supplémentaires, d’espace pour l’entraînement et d'étudiants pour programmer les robots et améliorer la coopération entre les robots. Notre objectif est de participer aux compétitions internationales et au RoboCup en 2017 !

Bonne chance !

Interview par Michèle Weber (FNR)
Photo: Michèle Weber (FNR) 

 

Egalement dans cette rubrique

Science Festival 2017 : cuire un pneu avec Goodyear

09.11.17 L’Innovation Center de Goodyear est aussi au rendez-vous du Science Festival. L’occasion pour le chimiste Laurent Poorters de nous expliquer ce que les pneu...> Lire l'article complet

FNR Awards 2017 : Pour un robot qui vient en aide aux enfants atteints d’autisme

26.10.17 “QT”, un robot comme aide thérapeutique pour les enfants autistes qui est définitivement mignon. > Lire l'article complet

ICT meets cultural heritage: Take a walk through the history of Esch-Belval with the CrossCult mobile App

18.10.17 On 26 October 2017, you have the unique opportunity to test the city exploration App co-developed by LIST researchers and discover Belval’s secrets! > Lire l'article complet

Du cyclisme au laboratoire de chimie : Pit Losch à la recherche d'alternatives aux combustibles fossiles

17.10.17 Les combustibles fossiles n'étant pas inépuisables, nous devons absolument chercher des alternatives. Selon le chercheur Pit Losch, les zéolithes ont ici un...> Lire l'article complet

Chiffrement de bout en bout : Un chercheur renforce la confidentialité des WhatsApp & Co

11.10.17 Exzellente End-to-End-Verschlüsselungsmethoden für Messaging-Dienste gibt es schon länger. Doch was ist, wenn ein Angreifer das Gerät knackt? > Lire l'article complet

Infobox

À propos de Patrice Caire

Dr. Patrice Caire est diplomée en Intelligence Articificielle (AI) des universites de New York City et Luxembourg. Elle a travaillé au Centre de Recherche de l’Universite de Stanford. En janvier 2016, elle a créé le laboratoire de Social Robotics dans le groupe d’Automation Research du Prof. Voos, à l’Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) à l’Université du Luxembourg, ou elle travaille depuis 10 ans. Ses recherches portent sur les interactions entre humains et robots autonomes, c’est a dire capable de prendre des decisions par eux mêmes. En 2015, elle a mené le projet CoRobots@MUDAM, qui avait pour but de tester la cooperation entre des robots de types differents et des robots interagissant avec des humains. Plus d’infos sur son site web.

À propos de Mind & Market

Le forum Mind & Market est un évènement au Luxembourg durant lequel des chercheurs ou des inventeurs de projets innovateurs peuvent présenter leur modèle commercial à un public business international.

Des experts dans les domaines économie, finances, ressources humaines, santé, marketing, industrie et production étaient présents.
Mind & Market Luxemburg est organisé par Deloitte, l’Université du Luxembourg, le Fonds National de la Recherche, Luxinnovation et Mind & Market Belgium, ou cette compétition entre la recherche et entreprises existe déjà depuis 2009.

Le deuxième forum au Luxembourg s’est tenu le 30 juin 2016 à la Maison du Savoir à Esch-Belval. Plus d’infos sur www.mindandmarket.com.

À propos de RoboCup


Sur le même sujet