(C) MOAST

« Nos instruments permettent d’obtenir des informations sur les échantillons que les instruments actuellement sur le marché ne permettent pas d’obtenir », déclare Tom Wirtz.

Nombreux sont les chercheurs, partout dans le monde, qui se posent des questions quant à la composition des matériaux sur lesquels ils travaillent, tels que les puces informatiques, les pneus, les vitres de voiture ou même les bactéries. Il est rare, cependant, qu'ils disposent des instruments permettant d'apporter une réponse à toutes leurs questions. C'est pourquoi Tom Wirtz et son groupe de recherche conçoivent des instruments adaptés aux besoins spécifiques des chercheurs - ou transforment des instruments existants.

Fournir simultanément des images nanos et la composition du matériau

« Notre objectif est de développer de nouveaux instruments qui permettent aux chercheurs d'analyser des choses toujours plus petites. Ces instruments doivent permettre de réaliser des photos avec une résolution de l'ordre du nanomètre (1 nanomètre est 100 000 fois plus petit que le diamètre d'un cheveu) et, dans le même temps, de déterminer la composition de l'échantillon de matériau », explique Tom Wirtz, chef du groupe de recherche chez LIST (ex-CRP Gabriel Lippmann).

Comment naît un nouvel instrument de ce type ?

Tout d'abord, les chercheurs ont besoin de définir les modalités de fonctionnement de ces instruments. Pour cela, ils étudient par exemple ce qui se passe lorsqu'on bombarde une surface avec des ions ou des électrons. Ils utilisent ensuite les données collectées pour obtenir une réponse caractéristique de l'échantillon de matériau. « Après quoi nous dressons les plans et construisons un instrument capable de mesurer cette réponse », déclare Tom Wirtz.

A cette fin, il fait appel à un grand nombre de spécialistes dans divers domaines tels que la physique, la mécanique et l'électronique. « Lorsque nous avons fini de tout assembler, vient le moment "de vérité" : il s'agit alors de tester les instruments et de montrer les possibilités bien spécifiques qu'ils offrent. »

Instruments appréciés dans le monde entier

« Nos instruments permettent d'obtenir des informations sur les échantillons que les instruments actuellement sur le marché ne permettent pas d'obtenir. Grâce à ces résultats, nous jouissons d'une excellente réputation dans le monde entier, tant auprès des chercheurs qu'auprès des fabricants d'instruments. De ce fait, nos appareils seront d'ici peu également distribués par des fabricants de renom tels que Zeiss », déclare Tom Wirtz.

Auteur: Jean-Paul Bertemes (FNR), Tom Wirtz
Vidéo: MOAST

Infobox

Meet the scientists

 

The new video series on science.lu: Meet some scientists in their everyday life and discover what their research is about.

 

 

Aussi intéréssant

Sondage représentatif du FNR Taux de confiance encore en hausse pour la science

Comment les Luxembourgeois évaluent-ils le rôle de la science dans la pandémie de Covid ? Quel intérêt y portent-ils ? C...

FNR
Conférence interactive Que savoir pour réduire son empreinte environnementale en tant que citoyen ?

L’évènement « So you think you’re green ? » revient le 17 novembre 2020 (en ligne) avec pour sujet la mobilité.

FNR
Découverte majeure au Luxembourg Lutter contre les maladies auto-immunes et le cancer grâce à un régime nutritionnel spécifique

Des chercheurs du LIH ont mis en évidence un nouveau mécanisme qui, à travers notre système immunitaire, pourrait contrô...

LIH

Aussi dans cette rubrique

Ultra-légères et extrêmement résistantes Mise au point et essais de nouvelles structures pour les composants aéronautiques et aérospatiaux

Plus un produit est lourd dans l’espace, plus son transport est coûteux. C’est précisément sur ce problème que se penche le nouveau laboratoire de recherche commun du LIST et de l’entreprise Gradel.

People Counter
IEE People Counter Un capteur 3D avec logiciel spécial Covid-19 afin de faciliter le respect des restrictions de contact dans les magasins

Combien de personnes se trouvent dans le magasin à un moment donné ? Et combien de personnes peuvent encore entrer ? Le People Counter de l'IEE a la réponse.

IEE
Simon Bulou
Recherche au LIST : de quoi sera fait l'avenir ? Le plasma – le quatrième état de la matière – et ses applications possibles

Le plasma peut être utilisé pour doter des matériaux de propriétés particulières. Simon Bulou, chercheur au LIST, nous explique ses possibilités.

Emmanuel Defay
Recherche au LIST : Quelles perspectives pour l’avenir ? Le smartphone de demain : non seulement voir et entendre, mais aussi ressentir

Emmanuel Defay et les équipes du département matériaux du LIST se consacrent à la recherche d’applications dites piézoélectriques qui pourraient révolutionner l'utilisation des téléphones portables.