Vergleich Nebenwirkungen Impfung vs Symptome Covid-19

Adobe Stock

Auteurs : Kai Dürfeld (Science RELATIONS - Communication scientifique), Jean-Paul Bertemes (FNR)

Depuis que les premiers vaccins contre le virus SARS-CoV-2 ont été autorisés, les réactions et les effets secondaires liés aux vaccins ont fait l’objet de nombreux débats. Mais comment interpréter cette panoplie d’informations et ces gros titres qui font l’actualité ? Qu’en est-il de la proportionnalité des risques de tomber gravement malade de la Covid-19, d’une part, et de présenter des effets secondaires après la vaccination, d’autre part ?

Pour obtenir une image complète, il faut comparer les réactions et les effets secondaires liés aux vaccins aux symptômes de la Covid-19. Après tout, le choix de se faire vacciner ou non relève d’un calcul risque-complications-bénéfice : quels sont les risques et les complications inhérents à la Covid-19 par rapport aux bénéfices, aux complications et aux risques liés à la vaccination ?

Car l’acquisition d’une immunité collective prend du temps. Pour arriver à un point où même les personnes non vaccinées sont protégées par un nombre suffisamment élevé de gens immunisés, de nombreuses personnes doivent acquérir l’immunité - soit par la vaccination, soit en guérissant de la maladie. Et même dans ce cas de figure, des foyers peuvent continuer à se déclarer chez les personnes qui ne sont pas (suffisamment) immunisées. D’où l’avis du professeur Claude Muller, virologue au Luxembourg Institute of Health :

« Le choix entre le virus ou le vaccin »

« De mon point de vue, vous avez le choix entre le virus ou le vaccin. Vous pouvez bien entendu aussi vous isoler complètement pendant une période prolongée, arrêter de voyager et réduire les contacts personnels au strict minimum. Mais pour la population luxembourgeoise, qui se déplace beaucoup, cela ne me semble guère envisageable. »

Dans cet article, nous nous sommes donc posé les questions suivantes : que se passe-t-il (d’un point de vue statistique) si je suis infecté ? Et qu’en est-il si je me fais vacciner ? Pour obtenir un meilleur aperçu de la situation, nous n’allons pas considérer des pourcentages et des probabilités. Au lieu de cela, nous opposons exactement 100 000 malades (de la Covid-19) à autant de personnes vaccinées (contre la Covid-19).

Remarque : Nous considérons ici comme vaccinée toute personne ayant reçu une dose d’un des vaccins autorisés. Si le schéma vaccinal prévoit une seconde dose du vaccin en question, les effets indésirables décrits ici risquent de se produire à nouveau.

Comment parvenons-nous aux chiffres respectifs ? Vous trouverez des explications détaillées à ce propos dans les deux autres articles de cette série (les liens se trouvent à la fin de l'article). 

Et pour mettre ces données et ces faits en perspective, nous avons demandé l’avis d’expert du professeur Dr Claude Muller. Le virologue travaille au Luxembourg Institute of Health et mène depuis de nombreuses années des recherches sur l’immunisation contre diverses maladies infectieuses dans le monde entier. 

Chiffres et données datant du : 19 avril 2021 !

Comparaison : 100 000 malades de la Covid-19 et 100 000 personnes vaccinées 

Formes légères

Covid-19 Réaction à une dose de vaccin
Toux 40.000 Aucune donnée disponible
Fièvre 27.000 36.600
Fatigue 31.000 62.900

 

Formes graves / séquelles Covid-19 Réaction à une dose de vaccin
Hospitalisations 10.000 8,4
Soins intensifs 1.400 1,94
Décès 860 0,65*
Thromboses des sinus veineux cérébraux 4 0,65
Covid long ou effets à long terme 2.300 0 ou aucune donnée disponible à l’heure actuelle

(Vous trouverez plus d'informations sur les sources dans les deux articles de la série.) 

Tant les symptômes de la Covid-19 que ceux d'une réaction au vaccin sont souvent légers. En même temps, les chiffres bruts en disent peu sur la durée et la gravité des symptômes. On ignore donc si une personne tousse peu ou beaucoup, si elle présente une fièvre légère ou forte et si elle est fatiguée pendant une courte période ou une période prolongée. Même si ce type d’informations peut avoir de l’importance pour la personne concernée à court terme, d’un point de vue médical, ce sont les formes graves de la maladie qui font la différence. Et celles-ci sont beaucoup plus susceptibles de se produire lorsqu’une personne est atteinte de Covid-19 que lorsqu’elle se fait vacciner. La vaccination protège dans une très large mesure contre les formes graves de la maladie et il s’agit là de son effet le plus important.

Professeur Dr Claude Muller, Département d’immunologie du Luxembourg Institute of Health

Nous ne disposons pas (encore) d’un volume de données suffisant. Nous avons passé en revue et comparé de nombreuses sources pour cet article. Le volume de données disponibles s’accroîtra certainement au cours des prochains mois, tout comme celui les chiffres que nous indiquons ici. On perçoit néanmoins déjà les rapports. Il est vrai que tant la Covid-19 que la vaccination comportent des risques. Mais les risques de présenter une forme grave sont bien plus élevés lorsqu’on tombe malade que lorsqu’on se fait vacciner. Ce constat est sans équivoque. Des études et des données supplémentaires sont nécessaires pour obtenir des chiffres encore plus précis. 

La conclusion du professeur Dr Claude Muller est la suivante :

Selon toute vraisemblance, le virus deviendra endémique dans de vastes régions du monde et pour ceux qui choisissent de ne pas se faire vacciner, il demeurera une menace permanente. Cela signifie que des contaminations continueront à se produire parmi les personnes non vaccinées. Donc à long terme, notre unique choix possible, c’est celui entre le vaccin et la maladie.

Le risque qu’une personne présente une forme grave de la maladie, voire qu’elle décède, augmente avec l’âge et les maladies préexistantes. En revanche, le risque de survenue de complications graves liées au vaccin semble diminuer avec l'âge. De façon générale, la conclusion suivante s’applique à tous les groupes d’âge :

  • Le risque d’hospitalisation due à la Covid-19 est incomparablement supérieur au risque d’hospitalisation à la suite d’une complication due au vaccin.
  • La Covid-19 tue incomparablement plus de personnes qu’une complication grave due au vaccin.
  • Et le risque de présenter une thrombose des sinus veineux cérébraux dont on parle beaucoup actuellement est également près de dix fois supérieur avec la Covid-19 qu’avec la vaccination.

Les effets secondaires tardifs liés au vaccin sont très peu probables, tandis que pour le Covid long, ils se situent dans la plage de pourcentage basse à un chiffre.

Je conseille aussi aux jeunes sans maladie préexistante de se faire vacciner. Il est vrai que leur risque de développer une forme grave de la Covid-19 est bien inférieur à celui des personnes âgées. Leur risque de développer un Covid long ou une pathologie organique due à la maladie est bien plus important que celui de présenter des effets secondaires graves liés au vaccin. En outre, pour acquérir l’immunité collective et permettre un retour à la normale, les jeunes doivent aussi se faire vacciner.

L'immunité collective permet un retour à la normale du point de vue de la santé publique. Même si, dans le meilleur des cas, l’incidence au Luxembourg est nulle, les personnes non immunisées courent toujours le risque de contracter la maladie en raison de cas importés ou lors de voyages à l'étranger. Le constat suivant reste donc de mise : l’unique choix possible, c’est celui entre le vaccin et la maladie.

Professeur Dr Claude Muller, Département d’immunologie du Luxembourg Institute of Health

Le professeur Claude P. Muller du Département d’infection et d’immunologie du Luxembourg Institute of Health travaille depuis vingt ans sur la surveillance et l’endiguement des virus en Europe, en Afrique et en Asie.

Voici quelques informations supplémentaires sur les conséquences possibles de la maladie et de la vaccination :

Aperçu de certains symptômes de la Covid-19

Le tableau indique combien des 100 000 malades de la Covid-19 présentent des symptômes déterminés, développent une forme grave, souffrent d’un Covid long ou décèdent. Les chiffres varient en fonction du type d’examen. Vous trouverez des explications plus détaillées sur les chiffres ainsi que les différentes valeurs numériques dans les deux autres articles de cette série (les liens se trouvent ci-dessous). Pour l’aperçu suivant, nous avons chaque fois choisi les valeurs les plus basses. Vous trouverez plus d’informations sur les sources et notre approche ci-dessous dans l’article.

Conséquences de la Covid-19 Nombre de personnes touchées
Absence de symptômes 17.000
Toux 40.000
Fatigue 31.000
Fièvre 27.000
Altération de l'odorat et/ou du goût 22.200
Formes graves
Nombre de personnes touchées
 
Hospitalisations 10.000
Covid Long 2.300
Admissions en soins intensifs 1.400
Décès 860
Placement sous ventilation mécanique 784
Caillot sanguin dans le cerveau 4

Aperçu de certaines réactions et complications liées aux vaccins

Le tableau illustre combien de personnes sur 100 000 présentent des réactions déterminées ou des complications graves après administration du vaccin Comirnaty de BioNTech/Pfizer et du vaccin d’AstraZeneca contre le virus SARS-CoV-2. Les chiffres proviennent des études de phase III sur lesquelles l’EMA s’est basée pour délivrer l’autorisation de mise sur le marché. Les caillots sanguins dans le cerveau constituent une exception. Alors que rien dans les essais ne laissait supposer que l’un des vaccins autorisés pouvait provoquer de tels caillots, cette corrélation a été clairement établie dans le contexte de l’administration du vaccin à vecteur viral d’AstraZeneca. Sur quelque 34 millions de vaccinations, un peu plus de 220 cas ont été recensés.

Nous avons également indiqué les chiffres pour le groupe placebo.

Conséquences de la maladie

Personnes ayant reçu le vaccin de BioNTech/Pfizer

(données de l’EMA – valeur moyenne doses 1 et 2)

Personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca

(données de l’EMA – valeur moyenne doses 1 et 2)

Groupe placebo essai clinique de BioNTech/Pfizer (1re dose)
Douleurs au site d'injection 84.100 54.200 14.000
Fatigue 62.900 53.100 33.400
Maux de tête 55.100 52.600 33.700
Douleurs musculaires 38.300 44.000 10.800
Fièvre 14.200 33.600 900
Augmentation de la taille des ganglions lymphatiques 300 keine Daten verfügbar Aucune donnée disponible
Réaction allergique à un composant du vaccin 630 Aucune donnée disponible Aucune donnée disponible
Choc allergique (choc anaphylactique) 1 Aucune donnée disponible Aucune donnée disponible
Caillot sanguin dans le cerveau Aucune donnée disponible 0,5 Aucune donnée disponible
Décès attribuables à la vaccination 0 0 /

Toutes les valeurs mentionnées ici sont des valeurs moyennes. Toutefois, le risque (ou le nombre de personnes touchées sur 100 000) varie en fonction de l’âge et des maladies préexistantes. 

Vous trouverez plus de détails dans les deux autres articles de la série :

Infobox

Sources de la série d'articles

Aussi dans cette rubrique

Feste
Réduction de la transmission Les vaccins contre la Covid-19 réduisent la transmissibilité du SARS-CoV-2 – mais dans quelle mesure ?

En moyenne, les personnes vaccinées sont moins contagieuses que celles qui ne se font pas vacciner. Mais de combien les différents vaccins réduisent-ils la transmissibilité ?

FNR
Covid-19 Delta
Vérification des faits : le « variant indien » Covid-19 : que savons-nous du variant Delta ?

Le nombre d’infections en Europe est de nouveau en hausse. Ce phénomène est-il attribuable au variant Delta ? Quelle est sa contagiosité ? Quelle est l’efficacité des vaccins ?

FNR
Impfen
SÉRIE D’ARTICLES : SYMPTÔMES DE LA COVID-19 VS. EFFETS SECONDAIRES DU VACCIN Vaccin contre la Covid-19 : quel est le risque de développer des complications graves ? (100 000 personnes vaccinées)

Sur 100 000 personnes qui se font vacciner pour se protéger contre la Covid-19, quel est le risque que des complications surviennent ? Vérification des faits - partie 3 de la série d’articles.

FNR, LIH