C2DH

Il y a cent ans, le géant sidérurgique implanté au Luxembourg, ARBED – aujourd'hui ARCELORMITTAL – inaugurait sa filiale brésilienne nommée COMPANHIA SIDERÚRGICA BELGO MINEIRA au cœur de l'État de Minas Gerais. À cette époque, le manque de main d'œuvre qualifiée a provoqué l’exode de centaines de migrants luxembourgeois vers le Brésil afin d'ériger une usine sidérurgique colossale, entourée de sa ville industrielle, donnant ainsi naissance au berceau de l'industrie sidérurgique brésilienne.

Lors d’un voyage à la recherche de sa propre identité et au cœur d’une partie de ses racines, la réalisatrice et historienne luxembourgo-brésilienne Dominique Santana fait une trouvaille prodigieuse en découvrant la ville de João Monlevade, une version tropicale inouïe et étrangement familière du sud industriel du Luxembourg où elle a grandi. Cette révélation stupéfiante l'entraîne dans une quête fascinante sous le vernis des histoires mythiques de la « Colônia Luxemburguesa ».

À quoi ressemble cette Colônia ? Comment s’est-elle intégrée dans la société brésilienne ?

Créer un voyage de découverte à travers une expérience interactive

Pour répondre à ces questions, Dominique Santana produit actuellement le documentaire transmédia « A COLÔNIA LUXEMBURGUESA » dans le cadre de son doctorat au C2DH. Et elle a besoin de votre aide!

« A Colônia Luxemburguesa » fera vivre au public une expérience interactive et un voyage de découverte pendant lequel, oscillant entre mythe et histoire, il sera confronté à de nombreux témoignages racontés sous plusieurs angles et à travers différentes plateformes », explique Dominique Santana. « Nous avons lancé un appel au public afin d’alimenter le projet en histoires multiples et diverses autour de ce passé encore peu connu. »

Vous êtes concerné.e par ce sujet ou connaissez des personnes concernées par la Colônia Luxemburguesa ? Aidez les chercheurs à construire notre histoire en partageant vos souvenirs ! (voir infobox "Comment contribuer au projet?")

Infobox

Comment contribuer au projet?

Au travers du site internet www.colonia.lu, un appel au public a été lancé afin d’alimenter le projet en histoires multiples et diverses autour de cette Colônia Luxemburguesa. 

Photos personnelles, correspondances, cartes postales, documents, dessins, objets, vidéos, contacts…Les historiens recherchent tout ce qui touche de près ou de loin à ce volet de l’histoire, au Brésil comme au Luxembourg.

En partageant vos souvenirs, vous contribuez à reconstruire les liens d’acier enlaçant historiquement ces deux régions et à alimenter la plus grande collection d’archives digitales jamais constituée autour de ce patrimoine partagé entre le Luxembourg et le Brésil.

Le documentaire a pour but de tisser et de renforcer les liens historiques entre le Luxembourg et le Brésil. Ce projet dévoile un siècle d'histoires croisées entre le Bassin Minier et l’État de Minas Gerais au Brésil - une expérience interactive et participative traçant un portrait de cette curieuse colonie forgée par l'acier.

Le documentaire est une collaboration entre Samsa Film, le Centre national de l’Audiovisuel (CNA) et le Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C2DH) de l'Université du Luxembourg). Il est soutenu par le Film Fund Luxembourg et Esch2022.

À la pointe des dernières avancées scientifiques en Digital Public History

Ce projet innovant et transdisciplinaire fait partie intégrante de la recherche de doctorat de la jeune chercheuse Dominique Santana, soutenue par le Fonds National de la Recherche (FNR) au sein de l‘Université du Luxembourg et en cotutelle avec l’Université de São Paulo. « A Colônia Luxemburguesa » s’inscrit à la pointe des dernières avancées scientifiques en Digital Public History, sur la diffusion publique et l'engagement sociétal avec l’histoire à l’ère numérique.

Infobox

L’aspect interactif et technique du projet

Avec ce projet transmédia 360°, dont le récit transcende différents médiums et plateformes, nous associons d'une part un site internet dédié au projet couplé à un documentaire interactif et une plateforme de crowdsourcing et, d'autre part, deux plateformes physiques et participatives appelées [L]aço, soit deux pavillons, un situé au Brésil et un au Luxembourg.

Le mot-valise [L]aço (laço=lien ; aço=acier) signifie littéralement liens d'acier.

Son objectif principal est de faire resurgir des liens d'acier transatlantiques tissés pendant un siècle entre les communautés.

C'est le dialogue - cette zone d'échange entre les communautés et nos différentes plateformes - qui dresse progressivement le curieux portrait de cette Colônia Luxemburguesa.

Il s’agit du premier projet transmédia à être développé dans le cadre d’un doctorat en Histoire. À travers cette première collaboration entre l’Université du Luxembourg, Samsa Film et le CNA, de nouvelles synergies entre la recherche scientifique et le monde cinématographique et des nouveaux médias seront créés – une expérience de co-création véritablement novatrice pour tous les partenaires impliqués dans sa production.

Une expérience émotionelle

« Dès les débuts de ce projet d'histoire orale, je voulais que les relations interpersonelles jouent une rôle important », se rappelle Dominique Santana.  « Lors des entretiens avec les gens au Brésil, qui parfois duraient 2 à 3 heures, je me rendais compte que beaucoup serait perdu si je ne résumerait ces contes que sur papier. Il y avait beaucoup de moments plein d'émotions; une simple transcription ne les reflèterait pas. C'est pourquoi j'ai choisi le format transmédia. »

Un choix lié à plusieurs défis, comme l'explique Dominique Santana: « C'est un projet qui est difficile à réaliser dans les quatre années d'une thèse doctorale. Et puis, un projet multimédia n'est pas encore aussi reconnu dans me monde académique en tant que produit scientifique que par exemple des publications traditionnelles. C’est justement ce que j’aimerais changer avec ce projet de doctorat. C'est un risque et un défi que j'accepte. Mon but est de créer un produit avec lequel aussi bien les historiens, le secteur culturel et le Grand Public peuvent s'identifier. »

Auteur : Université du Luxembourg
Editeur : Michèle Weber (FNR)
Vidéo: Dominique Santana (C2DH)

Aussi intéréssant

Histoire contemporaine Une archive de la pandémie de la COVID-19 au Luxembourg

Au Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C²DH) (à gauche), Stefan Krebs et son équipe collectionnent d...

TEDxUniversityofLuxembourg Ce que l’on sait et, surtout, ce que l’on ne sait pas du château de Larochette

Marleen de Kramer se consacre à la reconstitution de châteaux forts. Dans le cadre de cet objectif, elle est confrontée ...

PISA Summerchallenge 2019 Liewe wéi an der Steenzäit

Wéi hunn d'Mënsche virun 8000 Joer am haitege Lëtzebuerg gelieft? Wéi eng Spueren hu si eis iwwerliwwert? D'Pisa Team wa...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Covid-19 et bien-être Anxiété, stress, solitude : quelles sont les répercussions de l’isolement social sur la population ?

Depuis le premier confinement, des chercheurs de l’Université du Luxembourg étudient l’impact psychologique des restrictions liées à la pandémie.

Enquête par rapport à la Covid-19 Comment les jeunes vivaient les restrictions liées à la pandémie au Luxembourg après la première vague

Même si les jeunes sont particulièrement touchés par les mesures visant à endiguer la Covid-19, les règles ont été largement acceptées lors de la première vague de 2020, comme le montre une enquête.

Coronavirus
Infections dues au COVID-19 Un modèle pour étudier l’effet des politiques de confinement

Quelles politiques de confinement sont les plus efficaces pour contenir le virus ? Pour répondre à cette question, des chercheurs du LISER & IZA évaluent les effets de ces politiques dans 135 pays.

Coronavirus
L’épidémiologie et l’économie Une analyse épidémionomique de la crise du Covid-19 au Luxembourg

Des chercheurs ont développé un nouveau modèle qui relie les aspects économiques et épidémiologiques de la crise Covid-19, afin de chiffrer et anticiper les effets sur la santé publique et l'économie