(C) MOAST & scienceRELATIONS & FNR

vidéo du lauréat Mahesh Desai

Un régime pauvre en fibres naturelles rend les « bonnes » bactéries de l’intestin « mauvaises ».

Le jury a décerné cette année deux prix dans la catégorie "Outstanding Scientific Publication", qui récompensent des chercheurs pour des publications qui rendent compte de travaux de recherche réalisés principalement pendant leur affiliation au Luxembourg. 

L’être humain n’est pas en mesure de digérer tout ce qu’il mange. Mais il dispose d’une communauté de "bonnes" bactéries dans son intestin, qui l’aident à digérer une partie des aliments.

Dans sa publication dans le journal Cell, Mahesh Desai montre que cette communauté de "bonnes" bactéries peut devenir "mauvaise" lorsqu'elle ne reçoit pas de fibres naturelles que l’on retrouve dans beaucoup de fruits et légumes.  En conséquence, les bactéries commencent à manger la muqueuse intestinale, qui sert généralement de première ligne de défense contre les agressions extérieures et les agents pathogènes. La couche de mucus peut même être rongée par les bactéries, à tel point que des bactéries dangereuses comme celles qui ressemblent p.ex. à E.coli, peuvent traverser et infecter sévèrement la paroi intestinale. Ce qui peut, à son tour, causer des problèmes digestifs ou même conduire à une maladie inflammatoire de l'intestin ou au cancer du côlon.

La publication présente les résultats d'une collaboration entre Mahesh Desai et des chercheurs de l'Université du Luxembourg, du Luxembourg Institute of Health et de l'Université du Michigan aux Etats-Unis.

Le jury l'a sélectionnée du fait de sa publication dans l'une des plus prestigieuses revues scientifique au monde dédiée à la biologie. Il souligne également le caractère remarquable des résultats de la recherche de Mahesh Desai, résultats qui peuvent contribuer à améliorer la santé grâce aux thérapies diététiques.

La publication confirme ce que les chercheurs et les médecins nous disent depuis des décennies: mangeons beaucoup de fibres provenant de diverses sources. 

En vidéo : Manger, ou être mangé ? Plus de fibres dans nos assiettes ! 

À propos de Mahesh Desai:

Mahesh Desai est chercheur principal indépendant au Département Infection et Immunité du Luxembourg Institute of Health (LIH) où il dirige une équipe de recherche. Il est venu au Luxembourg en 2012 pour un post-doc au Luxembourg Centre for Systems Biomedicine de l'Université du Luxembourg. En 2013, il a été FNR INTER Mobility Visiting Fellow à l'Université du Michigan aux États-Unis, ce qui a jeté les bases des travaux qui ont mené à la publication primée par le FNR Award. Les travaux de recherche ont ensuite été soutenus par un financement CORE du FNR au LIH.

Auteur : FNR
Vidéo : (C) Moast Creative Studios en collaboration avec scienceRELATIONS & FNR

Infobox

FNR Award for Outstanding Scientific Publication 2017
Gehirentwécklung Firwat ginn et Rietshänner a Lénkshänner?

Ongeféier 90 Prozent vun der Weltbevëlkerung si Rietshänner, zirka 10 Prozent si Lénkshänner. Mä firwat ginn et iwwerhaa...

FNR
Schlummertrunk Firwat mécht roude Wäin éischter midd?

Dacks geet ee Glas vun deem rubinroude¨n, schwéiere Wäin duer, a scho kënnt de Mann mam Hummer. Firwat ass dat sou?

FNR
D'Wierkunge vun der Spermaflëssegkeet Ass Sperma gesond?

Bei ville Koppele gehéiert Oralverkéier beim Sex dozou. Zum Schluss kënnt d'Ejakulatioun. Ass et gesond, de Sperma ze sc...

FNR

Aussi dans cette rubrique

Allergies alimentaires Quand votre repas vous rend malade

Les scientifiques du LIH apportent un éclairage nouveau sur l’allergie à la viande, une réaction encore mal connue

LIH
Cancer du cerveau Les maîtres du déguisement : De nouvelles tactiques dans la chasse aux cancers métamorphiques

Démasquer un cancer agressif ayant la capacité de modifier son apparence et son comportement afin d'échapper au traitement.

Thérapie alimentaire Une pomme par jour : l’alimentation pourrait-elle être utilisée dans la gestion des maladies auto-immunes ?

Des chercheurs du LIH examinent si le microbiote gastrointestinal peut être modifié pour traiter voire prévenir des maladies auto-immunes.

LIH
Thèse en trois minutes Les talents de la communication dans la recherche médicale au Luxembourg

Trois jeunes chercheurs ont remporté des prix dans le domaine de la médecine lors du concours 3-Minute-Thesis (3MT) en présentant leur thèse de doctorat de manière courte et passionnante.