(C) yvdavid

La consommation quotidienne d’une quantité modérée de chocolat pourrait contribuer à prévenir les maladies cardiovasculaires et le diabète de type II

Une nouvelle étude conduite au « Department of Population Health » du Luxembourg Institute of Health (LIH) a révélé les bienfaits potentiels du chocolat sur notre santé.

L’étude publiée dans la revue scientifique spécialisée « British Journal of Nutrition » indique que la consommation quotidienne d’une quantité modérée de chocolat pourrait contribuer à prévenir les maladies cardiovasculaires et le diabète de type II.

Le chocolat, composant d’une alimentation saine

Dans cette étude, les chercheurs ont constaté que les personnes qui mangeaient 100 g de chocolat par jour - l'équivalent d'une barre - présentaient  une résistance à l'insuline réduite et un taux d’enzymes du foie amélioré. La resistance à l’insuline est un facteur de risque bien connu des maladies cardiovasculaires. Plus de 80% des participants ont déclaré consommer en moyenne 24,8 g de chocolat par jour.

Prof Saverio Stranges, Directeur Scientifique du « Department of Population Health » au LIH explique: « Un nombre croissant d’études, y compris la nôtre, nous amènent à inclure la consommation de produits à base de cacao dans les recommandations alimentaires pour une meilleure santé cardio-métabolique. Néanmoins, les résultats de notre étude d'observation doivent encore être confirmés par d’autres études d’observation et être soutenus par des essais contrôlés randomisés dans lesquelles l’on compare directement un groupe consommant du chocolat à un groupe contrôle. »

Une application potentielle des nouvelles connaissances résultant de l’étude serait donc une adaptation des recommandations alimentaires données par les professionnels de santé, encourageant les gens à consommer une grande variété d'aliments riches en composés phytochimiques. Cette alimentation peut inclure le chocolat en quantité modérée. Cependant, il est important de différencier le produit naturel qu’est le cacao du produit transformé qu’est le chocolat, ce dernier étant un aliment à forte densité calorique. L’activité physique, l’alimentation et les autres facteurs liés au mode de vie doivent être équilibrés de manière à éviter une prise de poids préjudiciable sur le long terme.

L'étude ORISCAV n'a pas distingué entre chocolats avec des contenus de cacao différents (p.ex. chocolat blanc, lait, noir), mais la consommation d'une quantité modérée de chocolat noir peut être recommandée parce qu'il contient moins de sucre. Pour tester l'effet positif du chocolat de manière plus définitive, une étude contrôlée et randomisée devrait être conduite qui compare des chocolats avec des % de cacao différents. 

Profil des consommateurs de chocolat

Un autre résultat intéressant de l’étude est que les personnes ayant déclaré manger du chocolat sont des personnes plus jeunes, plus actives physiquement et ayant un niveau d’éducation plus élevé que celles qui ont déclaré ne pas en manger quotidiennement.

Le Dr Ala'a Alkerwi, chef de projet de l’étude au « Department of Population Health » du LIH commente: « Il est possible que la consommation de chocolat représente un marqueur global pour un groupe de population ayant des profils sociodémographiques favorables, des habitudes de vie plus saines et un meilleur état de santé. Cela pourrait expliquer, du moins en partie, les associations inverses observées avec la résistance à l'insuline et les enzymes du foie. »

Une étude basée sur un échantillon représentatif de la population résidente

Les résultats proviennent de l’analyse de données de 1153 personnes âgées entre 18 et 69 ans et résidents au Luxembourg, qui ont fait partie de l’étude ORISCAV-LUX (Observation des Risques et de la Santé Cardiovasculaire au Luxembourg) conduite entre 2007 et 2008.

Pour interpréter les données, les chercheurs ont pris en compte le style de vie des participants ainsi que des facteurs alimentaires, comme la consommation simultanée de thé et de café, deux boissons riches en polyphénols favorisant potentiellement les effets du chocolat sur la santé cardiométabolique.

Autor: LIH
Photo © yvdavid

Journée mondiale du diabète Découverte d’un lien entre diabète et fragilité chez les personnes âgées

Une personne diabétique est en général plus fragile qu’une personne non-diabétique de même âge. Tel est le résultat d’un...

LIH
Rudi Balling en plein décalage horaire Quand l’horloge biologique interne se dérègle

Le décalage horaire et le travail de nuit modifient fortement notre cycle veille/sommeil. Lorsqu’ils sont fréquents, ces...

L’esprit est bien disposé... Les « smart devices », sont-ils un bénéfice dans la prévention des maladies ?

La plupart des gens craquent quand ils se trouvent devant le stand de burgers. Seulement environ 10 % de toutes les pers...

Aussi dans cette rubrique

Thérapie alimentaire Une pomme par jour : l’alimentation pourrait-elle être utilisée dans la gestion des maladies auto-immunes ?

Des chercheurs du LIH examinent si le microbiote gastrointestinal peut être modifié pour traiter voire prévenir des maladies auto-immunes.

LIH
Thèse en trois minutes Les talents de la communication dans la recherche médicale au Luxembourg

Trois jeunes chercheurs ont remporté des prix dans le domaine de la médecine lors du concours 3-Minute-Thesis (3MT) en présentant leur thèse de doctorat de manière courte et passionnante.

PERFORMANCES SCIENTIFIQUES EXCEPTIONNELLES FNR Awards 2021 : Pour une meilleure compréhension et un traitement personnalisé du cancer du cerveau

Anna Golebiewska et Simone Niclou ainsi que leur équipe du Luxembourg Institute of Health (LIH) ont reçu un prix pour la recherche sur les glioblastomes.

FNR
Journée mondiale Alzheimer 2021 Quatre vidéos explicatives sur la démence

Qu’est-ce qu’une démence ? Que faire après ce diagnostic ? Comment en mieux rester en relation avec une personne atteinte de démence ? Pourquoi les proches de cette personne jouent-ils un rôle-clé ?