(C) Jean-Paul Bertemes (FNR)

Il analyse entre autre la provenance et l'évolution de noms de famille luxembourgeois - et les plus anciennes prises de son en luxembourgeois.

Plus d'informations sur: http://wwwfr.uni.lu/recherche/flshase/laboratoire_de_linguistique_et_de_litteratures_luxembourgeoises/personnes/peter_gilles

Vidéo: Jean-Paul Bertemes (FNR)

 

Aussi intéréssant

Etude en ligne À quelle vitesse reconnaissons-nous les nombres dans différentes langues?

Comment les nombres en différentes langues sont-ils traités dans le cerveau d'enfants, d'adolescents et d'adultes multil...

« Schnëssen » pour la science Des chercheurs collectent des données sur la langue nationale au moyen d’une application mobile

Quelles sont les variantes locales du luxembourgeois dans le pays ? Pour répondre à cette question, l’Université de Luxe...

Sprooch léieren Kann ee Sprooche ëmmer léieren? Oder ass et iergend wann ze spéit?

Gëtt et eng “kritesch Period” fir eng Sprooch ze léieren, wou et dono einfach ze spéit ass?

Aussi dans cette rubrique

Exposition Légionnaires Des héros de guerre et des perdants de la société : un regard derrière le mythe de la Légion étrangère

Jusqu'à la fin du mois de novembre, une exposition au Musée Dräi Eechelen est consacrée à l'histoire des légionnaires étrangers du Luxembourg.

« A Colônia Luxemburguesa » Aidez à reconstruire notre histoire industrielle!

Partagez vos témoignages, archives et documents privés pour un projet transmédia qui nous invite à découvrir un siècle de patrimoines industriel, culturel et social communs.

Covid-19 et bien-être Anxiété, stress, solitude : quelles sont les répercussions de l’isolement social sur la population ?

Depuis le premier confinement, des chercheurs de l’Université du Luxembourg étudient l’impact psychologique des restrictions liées à la pandémie.

Enquête par rapport à la Covid-19 Comment les jeunes vivaient les restrictions liées à la pandémie au Luxembourg après la première vague

Même si les jeunes sont particulièrement touchés par les mesures visant à endiguer la Covid-19, les règles ont été largement acceptées lors de la première vague de 2020, comme le montre une enquête.