(C) shotshop

En décembre 2013, un enfant de deux ans décédait d'Ebola en Afrique. A l'époque, le virus est passé inaperçu. 12 mois plus tard, l'OMS comptabilise 8 000 morts sur le continent africain ainsi que des cas isolés en Europe et aux USA. D'où viennent des virus tels qu'Ebola ? Qu'est-ce qui les rend si dangereux ? Pourquoi n'existe-t-il ni médicaments ni vaccins contre certains d'entre eux ? Et quel sera le prochain virus tueur ? Des informations de fond dans un spécial science.lu  (1ere partie).

« Ebola n'est qu'un épisode dans notre lutte contre les virus, ou des virus contre nous », déclare le professeur Claude P. Muller, Directeur de l'Institute of Immunology  au Luxembourg qui, en collaboration avec l'Organisation mondiale de la Santé, travaille à mieux comprendre et surveiller les minuscules organismes pathogènes.

Car une chose est sûre : étant donné que, aujourd'hui, en de nombreux endroits, un nombre croissant de personnes et d'animaux cohabitent dans des espaces restreints, et que plus en plus de gens voyagent à travers le monde, le 21e siècle sera nécessairement confronté à une multiplication des pandémies et, partant, à une prolifération des maladies infectieuses sur plusieurs continents.

Ebola - qu'est-ce que c'est ?

Ebola est un virus - ce n'est donc pas un organisme vivant. Il se compose uniquement d'un brin de matériel génétique (ARN), logé dans une gaine de protéines. Pour se multiplier, le virus pénètre dans un organisme vivant - son « hôte » - et utilise les cellules de celui-ci pour proliférer. Et il le fait avec une redoutable efficacité : un virus Ebola peut, en quelques jours, produire des milliards de copies de lui-même par millilitre de sang.

D'où viennent Ebola & Co. ?

Il est probable qu'initialement, le virus Ebola, responsable de l'épidémie 2014 en Afrique de l'ouest, ait été transmis à l'homme par les chauves-souris. Les animaux sont de « bons » hôtes pour le virus Ebola, car celui-ci a le temps de s'y multiplier avant que l'hôte ne meure. Pourquoi les chauves-souris ne meurent pas d'Ebola n’est pas clair, mais probablement en partie dû au fait que le virus existe déjà en eux depuis plus longtemps et ainsi le système immunitaire de la chauve-souris est déjà plus adapté.

Il arrive parfois qu'un virus qui ne se développe normalement que chez les animaux soit transmis à l'homme par contact avec ou consommation d'un animal infecté. Si, par la suite, ce virus se transmet également d'homme à homme, la situation peut alors évoluer vers une épidémie (propagation limitée du virus, voir infobox) ou même une pandémie (propagation sur plusieurs continents, voir infobox).

Les virus à l'origine de l’épidémie de SARS (Severe Acute Respiratory Syndrome) en 2002/03 et de la pandémie de « grippe porcine » en 2009/10 ont, eux aussi, plus que probablement été transmis par l'animal à l'homme.

Qu'est-ce qui rend Ebola si dangereux pour les hommes ?

Dans le corps humain, Ebola infecte les cellules du système immunitaire. Il les utilise pour se déplacer rapidement dans tout le corps et infecter les cellules des organes vitaux – foie, reins, intestins. A terme, les cellules explosent, les tissus commencent à se liquéfier, le corps subit une inflammation généralisée. Le système immunitaire sur-réagit et le patient souffre de saignements internes : il est atteint de fièvre hémorragique et décède probablement des suites de la défaillance simultanée de plusieurs organes. Comme le système immunitaire de l’homme n’est pas encore habitué à Ebola, jusqu’à 90% des patients meurent (70% en moyenne dans l’épidémie qui sévit actuellement en Afrique de l’ouest).

Auteur : Michèle Weber (FNR)
Photo © shotshop.com

Autres questions

Ebola, qu'est-ce que c'est?

D'où viennent Ebola & Co.?

Qu'est-ce qui rend Ebola si dangereux pour les hommes?

Ebola, grippe porcine, SARS - quel sera le prochain "virus tueur"?

Dans quelle mesure un virus tueur pourrait-il anéantir tout un continent ?

Quel serait le virus le plus dangereux au monde ?

Infobox

Flambée

Une flambée est l'apparition soudaine d'une maladie dans une communauté ou dans une région. Cela peut être soit une maladie infectieuse qui n’existait pas avant, ou plus de cas se produisent qu’habituellement prévu. Le scénario Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l'Ouest était déclenché dans trois pays.

Epidémie

Une épidémie est la propagation d'une maladie ou de maladies à une origine commune. Un exemple classique d'une épidémie est la propagation de SARS (Severe Acute Respiratory Syndrome) dans plusieurs pays en 2003. De même pour Ebola: ce qui a commencé avec une flambée locale en Afrique de l'Ouest, est maintenant désigné comme une épidémie.

Pandémie

Une pandémie est une épidémie qui se propage dans le monde entier. La « grippe porcine », qui a probablement été déclenché au Mexique en 2009, s’est rapidement développée en une épidémie et une pandémie. Plus de 200 pays était touchés dans le monde entier.

SARS

SARS (Severe Acute Respiratory Syndrome) est une maladie infectieuse des voies respiratoires qui est causé par un coronavirus. Ce virus appartient à la famille des virus qui causent également le rhume. Les patients atteints de SARS développent une température élevée est des symptômes d’une grippe.  Les virus, qui se transmet principalement par la toux, les éternuements et la proximité physique, s’était déclenché pour la première fois en 2003 en Asie et s’était propagé dans les mois suivants dans une douzaine de pays.  Cette épidémie causait 774 morts parmi 8.098 patients.

« Grippe porcine »

«Grippe porcine» est souvent utilisé pour désigner la maladie infectieuse qui en 2009/10 a déclenché une pandémie mondiale de grippe avec plus de 18 000 victimes. Cette pandémie a été déclenchée par une nouvelle variante du virus H1N1 (Influenza A) de grippe humaine. La «grippe porcine» est ainsi nommée parce que les chercheurs soupçonnent que le nouveau virus H1N1 est originaire de porcs et a été transféré à partir de ces derniers aux hommes. Ce virus circule maintenant dans le monde entier comme l'un des virus de la grippe saisonnière, qui selon des estimations provoque chaque année entre 250 000 à 500 000 décès. Une vaccination antigrippale qui est renouvelée chaque année peut fournir une protection contre ces virus.
 

Aussi intéréssant

Compatibilité entre science et foi Peut-on croire en Dieu quand on est scientifique ?

On ne retrouve Dieu dans aucun modèle mathématique de la science. Pourquoi ? Est-ce parce qu’il n’existe pas ou bien pa...

"Wat ass Wourecht?" Firwat mer wëssenschaftleche Fakten weiderhi Vertraue schenken kënnen

An Zäite vu Post-Wourecht schénge wëssenschaftlech Fakten net méi vill ze zielen an Theme ginn oft nach just wei Glawen...

FNR
« La beauté de la science » Le doctorant Hossam Elanzeery nous retrace sa rencontre avec 29 Prix Nobel

« Éduquer, inspirer, connecter », telle est la devise du congrès des Prix Nobel de Lindau qui réunit l’élite scientifiq...

Aussi dans cette rubrique

Booster Impfung
Vaccins contre la Covid-19 Rappel vaccinal : pourquoi ne pas faire le rappel avec un vaccin spécifique contre le variant Delta ou Omicron?

Depuis septembre, plusieurs milliers de personnes au Luxembourg ont reçu leur 3eme dose de vaccin contre Covid-19. Pourquoi n’utilise-t-on pas un vaccin spécifique contre le variant Delta ou Omicron ...

LIH, FNR
Météorologie Comment se forme une tornade ?

Quels processus météorologiques et physiques sont à l’origine de la formation d’une tornade ?

FNR
Cannabis Pflanze
État des lieux scientifique Quels sont les effets sanitaires et sociaux du cannabis récréatif?

Nous résumons ce que sait la science sur l’impact du cannabis psychoactif sur le bien-être physique, mental et social des consommateurs récréatifs.

FNR