Plusieurs instituts de recherche au Luxembourg continuent à collaborer pour investiguer les causes et les effets du COVID 19 et de nouvelles découvertes sont publiées régulièrement. D’autres équipes se sont concentrées sur l’étude de la flore intestinale et ont fait des découvertes intéressantes liées aux maladies auto-immunes et à la résistance aux antibiotiques.

La résistance aux antibiotiques pourrait être déclenchée dès le premier traitement

Université du Luxembourg, Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB)

Un seul traitement par des antibiotiques a été suffisant pour provoquer des changements dans la communauté microbienne de l’intestin de rats et à conduire à l'acquisition de nouveaux gènes de résistance par certaines bactéries. C’est ce qu’ont découvert des chercheurs de l'Université qui ont récemment exploré l'impact d’un traitement antibiotique sur la flore intestinale de rats. Ces études sont importantes car la résistance aux antibiotiques constitue actuellement un défi majeur de santé publique. 

Cette étude a révélé, par ailleurs, que certaines bactéries sont plus susceptibles de développer une résistance aux antibiotiques. Ces mêmes bactéries sont trouvées en quantité disproportionnée chez des patients atteints de maladies chroniques telles que la maladie de Parkinson

En savoir plus

L'activité physique réduit la sévérité du COVID 19

Luxembourg Institute of Health (LIH)

Il a déjà été établi que l’activité physique contribue à la diminution du risque de décès et d’hospitalisation liés au COVID. La dernière étude du projet ‘Prédi-Covid’ menée par différents instituts au Luxembourg est allée encore plus loin en montrant que cela s’applique aussi pour des cas modérés de la maladie. Plus de 400 volontaires ont participé à cette étude, ils ont fourni un rapport de leurs différentes activités avant l’infection ce qui a permis aux chercheurs de classer les individus selon leur niveau d'activité et de faire une relation avec la gravité des symptômes. Les personnes qui ont été physiquement actives avant leur infection au COVID ont présenté une forme de maladie moins grave et ont été moins susceptibles de présenter des symptômes tels que la fatigue, la toux sèche ou des douleurs au niveau de la poitrine.

En savoir plus

Maladies auto-immunes et microbiote intestinal

LIH

La composition de la flore intestinale joue un rôle clé dans le développement de maladies auto-immunes extra-intestinales telles que la sclérose en plaques. Les maladies auto-immunes se manifestent lorsque le système immunitaire commence à attaquer les cellules saines du corps. Dans une étude récente, des chercheurs du LIH ont montré le lien entre l’augmentation ou la diminution de certaines populations bactériennes dans l’intestin et les niveaux des cellules immunitaires présentes dans le corps. Ces résultats suggèrent que de nouvelles thérapies ciblant notre flore intestinale pourraient être la clé pour une meilleure prise en charge de ces maladies.

En savoir plus

Des satellites autonomes grâce à l'intelligence artificielle

Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT)

Une fois lancés dans l’espace, les satellites deviennent vulnérables car ils sont livrés à eux même et sont inconscients de leur environnement. Ceci conduit à des collisions et à des pertes de matériel dans l’espace ce qui rend ce dernier de plus en plus encombré. La solution serait de développer une technologie similaire à celle utilisée dans les voitures autonomes qui permettra aux satellites de regarder autour d'eux dans l'espace, de collecter des données et de prendre des décisions en toute autonomie sur la base de ces informations. Une équipe du SnT collabore avec LMO pour développer les algorithmes de ‘computer vision’ et d’intelligence artificielle qui seront derrière cette autonomie. Les premiers algorithmes sont déjà en phase de test.

En savoir plus

Infobox

Computer vision

‘Computer vision’ ou ‘vision par ordinateur’ est une branche de l’intelligence artificielle qui permet aux ordinateurs et aux systèmes d’extraire des informations pertinentes à partir d'images numériques, de vidéos et d'autres supports visuels puis de prendre des décisions ou faire des recommandations en se basant sur ces informations. Si l'intelligence artificielle permet aux ordinateurs de penser, la vision par ordinateur leur permet de voir, d'observer et de comprendre.

Communiquer avec la surface de la lune via le réseau 5G

SnT

Des ingénieurs du SnT ont récemment mené une série de tests visant à  montrer comment on communiquerait avec une éventuelle future base lunaire en utilisant la 5G. Pour ce faire, ils ont établi une communication de données 5G de bout en bout entre leur laboratoire au Luxembourg et le hub 5G/6G de l'ESA situé au Royaume-Uni. La connexion au niveau de l’ESA a été redirigée par un satellite et celle au niveau du SnT a été passée par un système destiné à simuler les retards de communication entre la terre et la lune. En utilisant cette configuration, les ingénieurs ont tenté de diriger un rover à distance. La latence de communication (temps nécessaire aux données pour passer de la source à la destination) a causé un délai aller-retour de trois à quatre secondes entre l'émission de l'instruction au rover et sa réponse.

En savoir plus

Rôle des maladies mentales dans les sociétés contemporaines 

Université du Luxembourg

Les maladies mentales ont joué un rôle constitutif dans les sociétés européennes contemporaines. Elles ont été à la fois l’expression de vulnérabilités médicales et sociales, une représentation associée au génie, une part honteuse de la famille bourgeoise et facteur révélateur des désordres et des grands bouleversements sociaux. Un nouvel ouvrage intitulé “Maladies mentales et sociétés. XIXe-XXIe siècles” coécrit par un chercheur de l’Université du Luxembourg nous donne un aperçu de l’histoire des rapports de nos sociétés aux maladies mentales.

En savoir plus

Lancement de l'exposition virtuelle Minett Stories

Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History (C²DH)

Dans le cadre de Esch 2022, une exposition virtuelle appelée “Minett Stories” retraçant l’histoire de la région Minette à été lancée ce mois de mai. L’exposition utilise différents moyens de narration transmédia pour raconter, à travers 22 histoires, les différentes transformations qu’a subi la région, allant de l'industrialisation rapide à la fin du XIXe siècle en passant par la crise de l'acier des années 70 jusqu’à la désindustrialisation progressive qui s'en est suivie. On peut par exemple y écouter un extrait radiophonique sur les émeutes de Esch à la fin de la Première Guerre mondiale ou découvrir des romans graphiques sur les communistes italiens.

En savoir plus

Rapport PIBien-être 2022

STATEC

Le STATEC a publié un rapport sur l’évolution du bien être des résidents durant ces dernières années en se basant sur plusieurs indicateurs liés à l’emploi, la santé et l’évolution du PIB. La plupart des indicateurs ont connu une chute en 2020 liée à la crise de COVID 19 mais ont rebondi fortement en 2021. Les améliorations les plus importantes ayant été dans le domaine de l’emploi avec notamment une baisse du taux de chômage. Le rapport s’est aussi intéressé au bien être subjectifs des individus, on peut y lire que les sentiments de solitude et d’anxiété persistent encore deux ans après le début de la crise sanitaire.

Accéder au rapport

Étude: Un nouveau traitement pour ralentir la maladie de Parkinson

Luxembourg Institute of Health (LIH)

Le LIH et le Centre Hospitalier de Luxembourg (CHL) annoncent le lancement de l'étude PADOVA, un essai clinique conçu pour évaluer l'efficacité et l'innocuité du traitement intraveineux ‘prasinezumab’ chez des patients atteints de la maladie de Parkinson à un stade précoce. L'essai explorera l’efficacité de ce médicament pour l’élimination de la protéine alpha-synucléine considérée comme responsable des dommages causés aux cellules nerveuses. En effet, il a été prouvé que cette protéine ne se replie pas correctement et qu’elle forme des agglomérats qui ont été observés dans les zones du cerveau, où les cellules nerveuses vieillissent prématurément.

En savoir plus

 

Auteur: Lilia Hassouna

Editeur: Michèle Weber(FNR), Lucie Zeches (FNR)

Photos: Médicaments et sportif (pixabay.com), satellites et ventre (flickr.com).

État des lieux scientifique Covid long : Que savons-nous – de plus?

Face à la recrudescence automnale de la pandémie, le sujet du covid long s’impose à nouveau. Quelles sont les dernières ...

FNR
Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg- septembre 2022

Les dernières découvertes scientifiques au Luxembourg résumées en petits paragraphes faciles à assimiler.

Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg- avril 2022

De nouvelles découvertes sur le COVID long et une étude 100 % luxembourgeoise sur le COVID modéré.

Aussi dans cette rubrique

Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg- septembre 2022

Les dernières découvertes scientifiques au Luxembourg résumées en petits paragraphes faciles à assimiler.

Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg - juillet 2022

Les dernières découvertes scientifiques faites au Luxembourg résumées en petits paragraphes faciles à assimiler.

Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg - juin 2022

Les dernières études au Luxembourg ont permis la découverte de candidats thérapeutiques pour le traitement de plusieurs maladies et une stratégie globale pour la restauration des arbres.

Nouveautés en science L’essentiel de l’actualité de la recherche au Luxembourg- avril 2022

De nouvelles découvertes sur le COVID long et une étude 100 % luxembourgeoise sur le COVID modéré.